Ragnarok Role Play !
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Alkara ! : Vengeance de longueur! XD

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alkara
High Priest Administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 183
Age : 27
Localisation : Sûrement à quelque part!
Classe : High Priest
Date d'inscription : 30/12/2006

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
SP:
100/100  (100/100)
Expérience:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Alkara ! : Vengeance de longueur! XD   Sam 6 Jan - 12:06

HJ : Voilà sur deux postes puisque le forum dis que j'ai dépassé la limite de longueur autorisé! J'ai cherché à la changer, mais je trouve pas.

Ce fut un jour d’été ou le soleil était présent dans la contré de Midgard. Dans une petite ville, proche des plaines vertes n’était qu’autre que Prontera, naquis une petite jolie fille dont aucun cheveu n’avait encore lieu sur sa petite tête. Le teint de son visage était aussi rosé qu’une fleure de cerisier, la forme de sa figure était ronde, délicatement tracé, l’aspect était presque parfait, mais il y avait une bosse, qui était qu’autre le menton. Les yeux de la petite fille étaient mauves, nul ne savait pourquoi cette couleur, car aucun de ses parents n’avaient le portrait de la petite.

Ses parents, digne de se nom, n’était guère impressionné par leur fillette. Elle ne ressemblait à aucun de ses parents, à aucune de sa famille. Sa mère était une danseuse, autrefois connu sous le jolie prénom d’Edelweiss ce qui veux dire fleurs de montagne. Dans les vallées, on pouvait trouvé des Edelweiss, et quand la mère de la danseuse l’eut au monde, c’était dans une vallée, à côté d’une fleurs de montage, c’est pourquoi ainsi, s’appelle t’elle.

Une belle fille Edelweiss fut, ses longs cheveux de soi rouge impressionnaient les hommes. Ses yeux d’un vert fabuleusement magnifique les faisaient tombé dans les pommes. Le visage de cette dernière était celui d’un ange, aussi pâle qu’un archange. Les hommes tombaient sous son charme lorsqu’il la voyait. C’était pour cela qu’elle avait donc choisi d’être une danseuse. Elle envoûtait tous les hommes, et rendait les femmes des maris jalouses.

Même si Edelweiss, une danseuse ne ressemblait point à sa propre fille unique, elle l’adorait, la chérissait, c’était celle qu’elle aimait le plus au monde entier. C’était normal d’aimer celle que l’on mettait au monde. Le père, lui, était plutôt du genre à s’en ficher. Il la voyait comme une inconnue et doutait de la loyauté d’Edelweiss.

Basch, le père de la jeune fillette, grand et musclé, aussi fort qu’un bulle, était assez robuste. La couleur de ses cheveux cour était d’un noire d’enfer, et ses yeux perçants, comme s’il tuait d’un simple regard effrayait tous ceux qui tournaient autour d’Edelweiss. Cet homme jaloux et possessif doutait de la volonté de sa femme. Il détestait sa fille puisque la danseuse préférait la fillette qu’à lui.

Pendant le peu de temps qu’Edelweiss pu être avec sa fille, celle-ci lui apprenait toute sorte de chose, même si sa fille ne comprenait pas ce qu’elle disait ou faisait. La danseuse voulait que sa fille sache danser, et qu’elle puisse, à son tour, devenir une grande danseuse réputer. Edelweiss amena donc tous les jours sa fille à l’église pour lui faire connaître des personnes, pour que celle-ci ne soit agressive avec les inconnues. Ce fut à se moment qu’elle rencontra pour la première fois le prêtre officiel de Prontera, ne sachant pas ce qu’il allait devenir de quelqu’un de bien important dans sa vie future.

Basch, quant à lui, se contentait de regarder Edelweiss s’occuper de sa fille. Après un moment de réflexion, il décida donc d’aller à Morroc trouvé le Maître des Assassins. Ceci dit, il leur demanda un service, ceci ne serait sans échange, mais très coûteux pour Basch. Le service qu’il voulait que les assassins accomplissent était de tuer sa propre fille, pour qu’il ai a lui seul sa tendre belle épouse Edelweiss. Comme de quoi la jalousie peut être dangereux. Il revint donc à Prontera, sourire aux lèvres et joyeux. Il demanda à Edelweiss s’il pouvait s’occupé de leur fille une petite heure, pendant que celle-ci irait danser au milieu de la Capitale. Même si Edelweiss n’était pas très confiante à Basch, elle accepta volontiers qu’il s’en occupe pour une heure. Elle partie donc au milieu de Prontera pour danser et envoûté les maris des femmes mariées.

Basch avait dans ses bras sa petite fille, son sourire malicieux la faisait pleuré. Il la serrait fort dans ses bras. Il tendit une main vers celle-ci, vers sa gorge, en lui disait : « Si tu n’arrêtes pas je t’étrangles! » Celle-ci se mettait encore à plus pleurer, elle avait peur. Il finit par lui dire : « Bientôt se sera ta dernière heure dans ce monde puisque mes amies assassins vont venir te tuer, et j’aurai à moi seul, Edelweiss! » Après avoir dit sa phrase, il entendit des caisses de pommes tombées sur le sol, il vit quelqu’un s’enfuir en courant.

Celui-ci courra jusqu’à Edelweiss qui dansait au milieu de Prontera. Il alerta toutes les personnes envoûtées assises devant elle, la bave coulant sur le menton. Il lui annonça donc ce qu’il avait entendu. Edelweiss n’était pas sur de vouloir le croire, pourquoi Basch ferait-il quelque chose de si horrible? Peut-être parce qu’il était un manipulateur, un possesseur et une personne très jalouse.

Son cœur battait à la chamade, qui croire? Si ce que disait ce pauvre marchand était vrai, ça unique fille mourrait dans les mains des Assassins. Mais si ce qu’il disait était faux, Basch croirait qu’elle ne lui faisait pas confiance, ce qui était le cas maintenant. Elle arrêta tout geste tout mouvement. Elle prit une grande respiration, avant de décider de se rendre chez elle et de trouver Basch, assis sur une chaise berçante. Elle fut soulagée, cela n’était donc pas une vérité, il était là, doucement, en train de bercer leur fille pour essayer de la faire dormir.

Le soleil se couchait, ce jour là, sur les plaines de Prontera. La lune apparut, la nuit était maintenant naquis. Le bébé était dans un berceau emmitouflé dans des couvertures chaudes. Edelweiss dormait, mais Basch faisait semblant de dormir, il attendait la présence des assassins qui se ferait par un bruit de feu d’artifice pour signaler la fête qui commencerait. La fête pour tuer!

Comme prédit, un feu d’artifice ce fit entendre et Edelweiss se réveilla en douceur. Les feux étaient continus, on en entendait de partout. Prontera fêtait? Edelweiss eut l’idée de prendre sa fillette dans ses mains et de regarder les feux d’artifices, ce sera donc son premier. Mais ce fut en sortant de leur trou qu’elle remarqua qu’il y avait des assassins qui ballonnait les villageois un à un. Elle pu en conté une bonne quinzaine. Et il en avait même plus, les autres étaient dans les maisons, en train de piller les pauvres villageois dépeuplé de tout zeni.

Un des assassins cria : « La voilà! » Tous les autres se tournèrent vers Edelweiss. Basch était à la fenêtre en train de regarder le combat qui s’annonçait rassurant pour lui. Sa femme n’avait aucune chance contre eux, mais les assassins ne leur feraient absolument rien, mais on n’en pouvait pas dire autant que leur fille.

Le premier réflexe qu’eut Edelweiss fut de courir, mais fut vite intercepté par deux assassins qui essayait de prendre les couvertures de la petite, mais la danseuse se débattait. La garde de Prontera venait de se rassembler, derrière la fontaine du milieu. On pu entendre un « Charger! » et des cris de guerre qui s’avérait être de joie! Des chevaliers, des Seigneurs Chevalier, des Crusiders et des Paladins faisaient surface, les assassins étaient bien plus nombreux qu’eux, mais leurs forces ne semblaient pas être leur égale.

Les deux assassins qui étaient sur Edelweiss se sauvèrent vers les chevaliers, là pour se battre. La danseuse en profita donc pour se sauver en direction du château de Prontera, serait-elle en sécurité à l’intérieur? Prêt du roi? Elle du passé dans une foule de gardiens pour pouvoir se rendre au château. Arrivé à la destination, elle fut, encore une fois intercepté par un assassin. Mais pas n’importe lequel. Un Assassin Cross, le Maître des Assassins! Celui avec qui Basch avait fait affaire, celui qui devait éliminer sa fille sinon Basch ne le paierait pas. C’était comme une mafia, version Midgaridiens.

Armée de la main de gros Katar ensanglanté de sang, Edelweiss serrait plus fort dans ses mains sa fille, elle avait compris que c’était la fillette que les assassins voulaient et non elle, ou aucun des autres villageois.

Les gardiens de Prontera combattaient les autres assassins pendant que le Maître était en train d’essayer de reprendre le bébé des mains de sa mère. Celle-ci ne voulait pas la lâcher, car sa fille était toute sa vie. Elle l’aimait plus que tout au monde, elle préférerait mourir à la place de sa fille. Le Cross était là, Katar aux mains, son sourire narquois aux lèvres. Il frappa Edelweiss au visage la blessa sur la joue. Celle-ci tomba sur le sol avec sa fille. Le Maître des assassins se pencha pour prendre la fille quand il fut intercepté par un boumerang. Ce qui permit à la fille de se relever et de s’enfuir vers la droite en direction de l’église. Elle courut aussi vite qu’elle ne le pouvait, les larmes aux yeux, c’étaient une terrible nuit qu’elle vivait et elle souhaitait que cela se termine, que cela ne fut qu’un rêve, mais ce n’était loin d’être le cas. Elle aurait du croire le marchand qui lui disait que Basch avait payé la mafia des assassins pour tuer sa fille, elle n’aurait pas du douté de la loyauté de son mari. Ceci avait été cher pour elle. Si elle l’aurait su, elle se serait enfuit avec sa fille loin de Prontera. Mais maintenant c’était trop tard. Elle avait sous-estimé Basch, elle ne savait pas qu’il avait été capable de cela, cela lui paierait toute sa vie. Elle demanderait le divorce le lendemain même.

Elle arriva devant les portes de l’église, et essaya de les ouvrir, mais celle-ci demeurait close. Elle cognait de toutes ses forces pour que celle-ci s’ouvre, mais s’en effort, personne n’ouvrait. Elle pleurait et criait de toute ses forces pour que ce n’est-ce qu’une personne ne lui ouvre la porte et pour qu’elle puisse filé le bébé, et si elle pouvait demandé plus de la faire entré à l’intérieur.

Ce fut après quelques sanglots que les portes de l’église s’ouvrirent et le prêtre officiel était dans le seuil de la porte, les yeux enflés de fatigue. Il demanda un « Qu’est-ce qui a? » avant de remarquer qu’elle n’était pas dans son état normal. Elle lui dit de la laisser entré, mais celui-ci ne voulait pas, et priait de rentrer chez elle pour dormir. « Vous êtes fou? Il va me tuer, il va tuer ma fille! » Cria t’elle de toute ses forces dans les oreilles du prêtre. Ce dernier se mit à observer les alentours qui semblaient être désert. Il lui dit : « Je crois que vous êtes pas dans votre état normal, ce qui est préférable pour vous de ne pas avoir votre fille à vos côté. Je la réclame donc et la donnera en adoption d’ici demain. Je ne peux laissé une fillette dans les bras d’une soularde! » Choc aux oreilles de la danseuse, soularde? La traitait-il de soularde? Elle avait les yeux rouges enflés de larmes. Celui-ci réclamait donc sa fille. Ne devait-elle pas la lui donner pour la sauver des griffes de l’assassin? Elle se résuma donc à lui donner. Elle renifla et donna un baiser sur la joue de la fillette qui avait arrêté de pleurer. Edelweiss demanda : « Est-ce que je peux entré? » Le prêtre officiel lui répondit : « Il ne vaut mieux que non Madame, nous souhaitons dormir et nous ne voulons pas d’une criarde dans l’église. Vous êtes une danseuse, ce qui est un pêcher, nous laissons entré votre fillette, parce que elle, elle est pure, mais vous, cela n’est loin d’être le cas. Ce qui est pour cela que dieu à banni les danseuses dans les églises depuis un siècle. Si je vous laissais entré le jour, c’était parce que ce n’était que de temps en temps, mais si vous demandez à dormir ici, quand vous avez un chez soi, ce n’est pas préférable donc. Bonne nuit Edelweiss. À demain. » On pu entendre un « Mais » de la part d’Edelweiss quand le prêtre ferma les portes de l’église avec dans les mains sa fillette.

Edelweiss se retourna, les larmes à ses yeux d’un vert cristallin. Elle n’avait à peine fait qu’une seule pas qu’elle tomba nez à nez avec le Maître des Assassins. Celui-ci avait levé la main vers elle, cette fois-ci, il n’avait pas de Katar dans cette main là. Il la dirigea vers lu cou, celle-ci voulu se débattre mais il l’attrapa par la gorge, forçant du plus fort qu’il pouvait. Il sourit d’un sourire diabolique en demandant : « Ou est la fille? » Edelweiss le regardait, les yeux lui sortant presque de l’orbite de sa tête. Elle dit d’une voix faible : « Jamais… Jamais… Je ne vous le dirai… » Le Maître des Assassins, vexé par ce qu’elle venait de dire serra encore plus le cou. Edelweiss donna son dernier respire avant de tomber dans les nuages…

Il eut le signal pour dire aux assassins qu’ils avaient terminés leur conquête. Les gardiens de Prontera avaient été gravement blessé, certain avait eut la tête coupé par le côté coupant des Katars. Dans la ville ce n’était pas les corps qu’ils manquaient se soir là.

Le matin venu, Basch se réveilla dans son lit, il remarqua que la place d’Edelweiss était vide. Elle n’avait pas entré dormir? S’était-elle réfugiée à quelque part d’autre? Elle n’était sûrement pas morte puisqu’il avait demandé aux assassins de ne pas la tuer. Il s’habilla donc de son armure de métal puisqu’il était un Chevalier. Il regarda dans le berceau de la fillette, pour voir si elle était toujours là, et non, elle n’y était plus. « Sûrement plus de se monde! » Sourit Basch d’un sourire satisfait. Il ouvrit une armoire et en sorti une pochette de zeni contenant environ huit cent K. C’était la prime pour les assassins pour avoir tué sa fille.

Il ouvrit la porte, en tout cas, il essaya puisque celle-ci semblait être bloqué par quelque chose qui semblait être placé devant le passage. Quand il pu enfin l’ouvrir, il y avait un cadavre devant sa porte. De magnifique cheveu roux d’une longueur inimaginable. Un visage d’ange, de yeux vert cristallin… C’était Edelweiss. Elle n’était pas en train de dormir, car cela se voyait par la blancheur de mort que son visage avait.

Basch se pencha, voulant voir si ce qu’il voyait était la vérité, la pure vérité. Il mit une main sur la tempe de sa femme, et rien, aucun pou se fit sentir, elle était vraiment morte. Il avait les larmes aux yeux, il se coucha sur le corps de sa femme, pleurant. Les assassins devaient tuer sa fille et non sa femme. Mais il aurait du penser que ceux-ci auraient agi en traite, c’était pourtant logique. Il décida que la prime ne devait pas avoir lieu. Ils n’avaient pas accomplis leur quête. Alors ils ne la méritaient pas. Par contre, il voulait rendre l’appareil au Maître des Assassins, il voulait le tuer, faire subir ce qu’il avait fait subir à sa femme. Mais en serait-il capable? Il décida de ne pas se rendre à Morroc, dans leur repère, il savait bien qu’il ne pourrait tous les tués, ils étaient bien trop nombreux pour lui.

Le soir venu, Basch se coucha en larme dans son lit, il avait perdu l’être cher de sa vie par sa faute. Après quelques heures, il se réveilla, obligatoirement, car un Katar était sous son nez. Il reconnut les diamants sur celui-ci. C’était le Katar du Maître des Assassins. Ce dernier demandait sa prime. « Vous n’avez pas accomplis ma demande! » « Votre femme était sur mon chemin! » Cria le Maître. « J’ai tué quelqu’un, alors je veux ma prime. » Basch le fixa dans ses yeux rouges de sangs : « Jamais! » Dit celui-ci la gorge serré. Le Maître des Assassins avait le visage crispé. « Alors si c’est comme ça! » Le Katar toujours sous la gorge de Basch, il lui coupa la tête!


Dernière édition par le Sam 6 Jan - 12:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-ragnarok-rp.forumactif.fr
Alkara
High Priest Administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 183
Age : 27
Localisation : Sûrement à quelque part!
Classe : High Priest
Date d'inscription : 30/12/2006

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
SP:
100/100  (100/100)
Expérience:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Alkara ! : Vengeance de longueur! XD   Sam 6 Jan - 12:07

Quand le prêtre officiel avait eut entré la petite fille, il la coucha dans un des berceaux. Il su le lendemain que Edelweiss était morte, tué par le Maître des Assassins. Le prêtre avait des remords, il aurait du la croire, mais ce qui n’avait pas été le cas. Il alla donc se confesser à Dieu, espérant que celui-ci le pardonne. Pour se faire pardonné, il décida de ne pas donner la fillette en adoption et de la prendre en charge, se serait comme sa propre fille. Celle-ci d’ailleurs n’avait toujours pas de prénom. Alors il choisit de l’appeler Alkara, ce qui voulait dire : Fille recueillis par Dieu.

Alkara grandit donc en compagnie des charmantes sœurs de l’église de la Capitale de Prontera. Elle allait souvent dans les autres églises, comme celle de Lutie pour fêter noël, ou celle à Hugel pour les vacances d’été. Les prêtresses cernaient Alkara comme une fille sage et attentionné, une fille qui manquait, par contre, de l’affections de ses parents. Maxer, le prénom du prêtre officiel dans ces temps-ci était un très beau père adoptif pour Alkara. Elle ne manqua de rien durant son enfance, excepté l’affection de sa mère. Elle n’avait jamais connu ses véritables parents, elle les avait connu que pendant une dizaine de jours avant leur mort. Alkara ne savait pas l’histoire de leur mort, elle ne le su jusqu’en celle-ci devint une prêtresse.

Un jour, à l’âge de dix ans, elle pu enfin entré à l’académie, elle choisi donc de devenir, elle aussi une grande prêtresse. Il fallait donc commencé par être acolyte. Maxer lui apprenait tout son savoir pour que sa fille puisse devenir une personne connu et aimé de tous, comme l’avait été sa mère. Durant les cinq années ou elle fut acolyte, Black Heart lui apprit donc à combattre contre des monstres. Elle rencontra aussi Diablito dans la cours de Prontera, quand elle s’était perdue pour l’examen qu’elle devait faire de vitesse qu’elle eut échoué avec un grand succès.

Étant une fille avide de savoir, Alkara apprenait très vite ce que lui apprenait son père Maxer, ce qui la fit monté plus vite qu’il ne le pensait prêtresse. Et le grand jour arriva ou elle pu enfin être promis au but de Prêtresse à l’âge de 15 ans. Elle était une des premières prêtresses à être arrivé de si jeune âge. Ce fut dans ce jour de fête de Prontera que Maxer lui apprit la nouvelle de la mort de ses parents. Quand elle était jeune, il lui avait dit que ses parents étaient mort assassiné par le Baphomet, mais qu’entre autre, qu’il avait été tué par le Maître des Assassins…

Un jour, Alkara tomba amoureuse de Diablito, sachant qu’il ne la demanderait pas en mariage, elle le fit elle-même. Il accepta. Leur prêtre fut Iryshu, au début cela devait être White Priest mais il ne pu venir, ensuite FlameOfDark, mais elle non plus n’avait pu être là. Et elle avait prit Iryshu, le premier prêtre qu’elle avait vue sur le chemin. Alkara et Diablito se marièrent donc.

Le lendemain, Alkara rencontra Black Heart, il semblait être déçu et triste. Ce dernier lui avoua quelque chose qui bouleversa la vie entière d’Alkara. Il voulait la demandé en mariage, mais puisque celle-ci venait d’être marié, elle ne pu accepté sous la plainte de son cœur. Elle était amoureuse de Black Heart depuis des années, mais elle ne lui avait jamais dit, et quand elle avait eut la chance, elle avait maintenant la bague au doigt. Elle lui dit qu’elle demanderait le divorce et qu’ils se marieraient, mais il refusa, car elle aimait aussi Diablito.

Un an et demi semblait être passé après le mariage d’Alkara et de Diablito. Elle s’était réveillé un matin et avait découvert sur son miroir un message venant de Black Heart : « J’ai décidé de partir. Mais avant cela, je voulais te dire quelque chose…

« Dix sept ans plutôt, une jeune femme aux longs cheveux roux, ayant dans les mains un bébé essayait de se sauver quand elle fut interceptée par une personne, le Maître des Assassins. Il essayait de prendre la petite fille des bras de sa mère, Edelweiss. Il la frappa et celle-ci tomba sur le sol avec sa fillette. Il se pencha pour attraper l’enfant quand un boumerang l'interrompit. Ce qui permettait à Edelweiss de s’enfuir vers la droite, en direction de l’église. Le Maître des Assassins se tourna vers son agresseur le regard fébrile de colère. Il lança d’un ton féroce : « Que me veux-tu? » L’agresseur au boumerang se le fixa dans les yeux en se raclant la gorge : « Comment ose-tu t’en prendre à une mère sans défense? Et à un nouveau née? » L’assassin le regardait dans les yeux : « On ma demandé de tuer l’enfant. » L’homme au boumerang sauta du toit ou il était placé. Il s’approcha jusque dans une lumière. C’était Black Heart, lui aussi était un Assassin Cross, ses Katars dans les mains : « Je vais te faire goutté le sang sur mes katars! » Dit Black Heart. « Jamais » répliqua le Maître des Assassins. Black Heart lui envoya un coup de Katar et le Maître su le bloqué à la perfection. Ce dernier fit un soul breaker, et Black Heart se mit en position de défense pour envoyer lui aussi un breaker en plein visage. Le Maître des Assassins donna un coup sur Black Heart qui ne su bloquer. Ceci durant pendant environ cinq bonnes minutes. On entendait entre-temps des hurlements. Black Heart donna un coup de Breaker, mais l’autre assassin esquiva et lui envoya du sable dans les yeux. Il était trop fort pour qu’il le vaincre. Le Maître des Assassins se dirigeait vers l’église.

Quand Black Heart pu rouvrir ses yeux et enlevé tout le sable, il était trop tard, il était arrivé au moment ou le corps d’Edelweiss tombait sur le sol de Prontera prêt de l’église. Pendant tout ce temps il disait que c’était sa faute, même si cela n’était pas le cas. Puis il repartit vers sa cache, ce caché… »


Voilà pourquoi je ne te l’ai pas dit plutôt, j’avais peur que tu me fuit… Au revoir Alkara…À peut-être un jour… » Alkara avait les larmes aux yeux en lisant se message. Diablito entrait dans la maison pendant se temps et lui demanda pourquoi elle avait les larmes aux yeux. Elle allait l’enlacer.

Alkara vécu toute sorte de bonne et mauvaise aventure. Elle fut presque nommé prêtresse officiel de Prontera. Elle donnait beaucoup de cérémonie de mariage, mais n’oubliera jamais celui de sa meilleure amie Sikrieria. Celui de Kratos Aurion et de Tina. Ou celui de Shadow et de Malkella. Celui de Balder et de Nadesico! Ou encore celui de Malkella et Tomoyo. C’est étrange, elle en a tellement fait, qu’elle a oublié les autres!

De nos jours, maintenant âgé de 24 ans, Alkara est mariée à Doko. Diablito à été porté disparut. Elle a deux charmant fils : Arès et Bozaku, et une petite fille Rachel. Et c’est le bonheur parfait! C’est une mère assez protectrice, mais demandez-vous pas de qui elle tient sa! Son fils Arès à vue qu’une fois son père, et ce fut à la naissance, car Doko est souvent parti en voyage d’affaire pour aider à protéger les villes de Midgard. Mais c’est quand même Doko qui lui ai trouvé le prénom^^.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-ragnarok-rp.forumactif.fr
Sir Mick MacLeod
Biochimiste
avatar

Masculin Nombre de messages : 52
Age : 28
Localisation : Dans son laboratoire
Classe : Biochimiste
Date d'inscription : 04/01/2007

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
SP:
100/100  (100/100)
Expérience:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Alkara ! : Vengeance de longueur! XD   Sam 6 Jan - 15:09

* Regarde la pile de feuille*

- Wow Sa c'est du Background mes amis *sourit*

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daiykan
Ménestrel Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 104
Age : 28
Localisation : Au pied d'un arbre qui se repose les yeux.
Date d'inscription : 30/12/2006

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
SP:
100/100  (100/100)
Expérience:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Alkara ! : Vengeance de longueur! XD   Sam 6 Jan - 15:31

C'est un background long et très bien détaillé, faut le dire! Je l'accepte donc volontier!

*Sort deux étampes*

....Acceptée!

_________________


No one will ever know our names...
But the bards' songs will remain...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alkara ! : Vengeance de longueur! XD   

Revenir en haut Aller en bas
 
Alkara ! : Vengeance de longueur! XD
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Idée : Solution au probleme de longueur limitée des URL?
» La longueur du titre de ce sujet doit etre comprise entre 10 et 255 caracteres
» Longueur de câbles sur consoles Euro/Jap
» longueur des verins de capot de la N'styl
» Le Hobbit : Une longueur inattendue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ragnarok Online RP :: Création RP :: Background RP :: Background Acceptée-
Sauter vers: