Ragnarok Role Play !
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 BG Tomoyo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tomoyo
Gyspy Solitaire; Yohko, Succube
Gyspy Solitaire; Yohko, Succube
avatar

Féminin Nombre de messages : 76
Age : 26
Localisation : En train de danser jusqu'au bout de la nuit
Classe : Gypsy
Date d'inscription : 02/01/2007

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
SP:
100/100  (100/100)
Expérience:
100/100  (100/100)

MessageSujet: BG Tomoyo   Ven 26 Jan - 5:20

Des corps…des dizaines de cadavres… Autour d’une carriole, une bonne quarantaine d’Humains étaient là, étendus sans vis, baignant dans leur propre sang. Au milieu de ce tas immonde reposaient deux êtres totalement différents. Ils avaient une peau plus claire… un visage plus noble… un corps plus élancé… des oreilles pointues… Deux Elfes vêtus richement étaient là, morts ; leur visage plein de sérénité tranchant avec la dure réalité. Une main passait sur leurs visages : une fille, aux oreilles aussi pointues qu’eux, essayait d’utiliser la magie pour les soigner. Bien qu’elle n’ait à peine que cinq ou six ans, elle était couverte de sang, sûrement celui des humains de par sa couleur rouge vif. Pendant de longues minutes, l’enfant tentait de sauver ceux qui étaient sûrement ses parents… en vain. Quand elle comprit qu’ils étaient partis, elle se mit à sangloter… mais revenant durement à la réalité, elle songea qu’elle ne pouvait pas rester là : d’autres Humains viendraient pour la tuer ; et vu l’importance de ses parents, une troupe d’Elfe arriverait bientôt aussi…

Pendant de longues années, la petite erra de ville Humaine en ville Humaine, grandissant au fil du temps ; survivant en cachant ses origines et en faisant de nombreux petits boulots, bien qu’ils ne lui convenaient guerre… Cela faisait maintenant 45 ans que ses parents étaient morts, et elle commençait enfin à avoir le physique d’une jeune femme, à peu près celui d’une Humaine de 16 ans. Maintenant, elle n’aurait plus aucun mal à se cacher dans la foule, et elle voulait suivre un enseignement lui permettant de venger la mort de ses parents… A Comodo, elle entendit parler d’une Académie de Danse, qui dispensait des cours très poussés sur la maîtrise du fouet. Bien qu’elle trouvait cela insolite, l’Elfe se disait que c’était une arme qu’elle ne maîtrisait pas ; l’art de l’épée, elle en était maîtresse, et la magie Elfique dépassait de loin la magie Humaine. Aussi, la petite se dirigea vers l’Académie, fermement décidée à devenir la meilleure…

Arrivant là bas, et voyant le nombre de jeunes filles présentes, elle se sentit mal à devoir cacher ses oreilles durant toute la journée. Afin de passer inaperçue, l’Elfe utilisa sa magie pour réduire la taille de ses oreilles à contre cœur… Elle entra ensuite dans l’Académie comme une élève lambda, bien que tous furent étonnés de la voir arriver sans rien, si ce n’est les vêtements qu’elle portait. Son cas intéressait vivement la Directrice, aussi elle l’invitait souvent dans son bureau, pour savoir ce qui n’allait pas ou comment l’aider. Bien qu’elle était très jeune, l’Elfe répondait par des phrases courtes, concises, sages et souvent mystérieuses : cette manière de parler subjuguait la Directrice.

A force de travail, la petite recouvra le retard par rapport à ses homologues Humaines, qui avaient déjà plusieurs années de pratique derrière elles, en quelques semaines, et fut mise dans la meilleure classe pour son niveau tellement elle progressait vite.


Tu es une énigme pour moi, Tomoyo… Je ne comprends pas comment une si jeune fille peut être aussi mûre et disciplinée que toi !
Je vous remercie. C’est ma nature, madame.
Je pense que tu te plairas dans cette nouvelle division, les professeurs y sont très compétents. Tu auras même des cours de Malkella ! Je suis sûre que vous vous entendrez bien.
Je vous en suis reconnaissante, madame.
Assez parlé des études ! Parlons de toi, comment se passe ton année ? Les jeunes garçons de la ville ou de l’école des Bardes doivent être fous de toi !
En effet, j’ai beaucoup de demandes. Mais ça ne m’intéresse pas.
Et pourquoi… ? Je suis sûre qu’une jeune fille comme toi gagnerait beaucoup à avoir un petit ami.
Je n’en ai pas besoin. Je suis là pour étudier, rien de plus. Je peux disposer, madame ?

Ne cherchant plus à comprendre les réactions de Tomoyo, la directrice la laissa partir ; une pointe de déception dans le regard. Depuis son arrivée, bien qu’elle soit l’une des plus belles filles de l’Ecole, la petite n’avait jamais eu de petit ami, ni même une véritable amie tout court. Cela ne semblait pas l’intéresser, l’Elfe –bien qu’elle était considérée comme une Humaine- ne quittait que rarement ses livres ou la salle d’entraînement : elle étudiait sans relâche.

Le lendemain, Tomoyo rejoignit sa nouvelle classe pour suivre de nouveaux cours ; le premiers de la journée étant celui de Malkella ; qui s’occupait beaucoup de cette classe. En entrant, la jeune femme ne vit pas la prof, aussi elle s’assit au second rang, contre le mur, comme à son habitude. Elle sentit une présence complètement différente des autres Humains approcher derrière eux, elle était dans la salle, et semblait les observer… Tomoyo se retrouna en sursaut, haletante, et vit une autre jeune femme, habillée très faiblement, mais qui semblait avoir plus de charisme à elle seule que toute les filles de cette classe. L’Elfe croisa son regard, et se crut pétrifiée en la regardant ; elle sentait quelque chose d’étrange, de puissant, d’effrayant…et d’attirant. La femme la regarda en souriant, et se dirigea vers le bureau en l’avant de la salle de classe.


‘ C’est elle, la prof… ? Malkella… ? ‘
Bonjour à toutes !!! Ca va aujourd’hui ? Comme vous l’avez vu, vous avez une nouvelle camarade, Tomoyo !! Lèves toi un peu qu’elles te voient bien. L’Elfe obéit et se leva, saluant la troupe de Danseuses d’un signe de tête. Bien, alors nous en étions à …

Et le cours à proprement parler commença. Comme à son habitude, malgré ses réticences, Tomoyo sondait l’esprit de ses professeurs lors de leur première rencontre, pour savoir si leur enseignement serait bénéfique ou pas. Tout en écoutant la Gypsy parler, l’Elfe laissa son esprit se répandre alentours, jusqu’à toucher celui de sa prof. Alors, elle décida d’entrer à l’intérieur de celui-ci, pour voir à quel point cette femme pouvait être intéressante… Contre son attente, ce qu’elle vit dépassait son entendement : Malkella était habitée par deux esprits distincts ; le sien et… celui d’une Succube ! Voulant en savoir plus, l’Elfe se projeta dans la partie Humaine de la conscience de la Gypsy, et fut repoussée par une force extraordinaire. Elle en eût le souffle coupé, en revenant vivement dans son esprit.

Madame ! Tomoyo se sent pas bien ! L’élève à ses côtés semblait s’inquiéter de l’état de sa camarade.
La Gypsy sourit.
Ne t’inquiètes pas, cela va passer. Tomoyo, tu resteras avec moi à la fin du cours !

Reprenant peu à peu contenance, après cet interlude hors du commun, Tomoyo se concentra à nouveau dans son travail, adressant un signe de tête en guise de remerciement à l’intention de sa camarade. A la fin des trois heures de classe, l’Elfe s’immobilisa près du bureau de sa professeur, attendant patiemment que les élèves furent sorties. Elle posa son regard sur Malkella, elle se sentait bizarre ; tous les sentiments qu’elle avait eus quand elle avait pénétré son esprit resurgissait sur elle. La Gypsy se contenta de fermer la porte derrière la dernière élève avant de s’approcher de Tomoyo.

Alors comme ça, on viole l’intimité des gens ?
Désolée, madame…
Mademoiselle !!
Je ne suis pas en position de vous demander cela. Mais j’aimerais savoir d’où vous provient cette Succube…
Ca faisait longtemps que j’avais pas rencontré quelqu’un d’aussi audacieux ! Je dois admettre que je trouve ça intéressant… Soit, discutes en directement avec Tanya ! Le teint de la Gypsy devint plus pâle, tendant vers les gris, alors que ses yeux viraient au rouge. Des cornes poussaient sur le sommet de son crâne, et une paire d’ailes noires croissait dans son dos. Je suis Tanya. C’est toi qui m’a attaqué tout à l’heure ?
Non, je ne voulais pas vous offenser. Je voulais simplement juger de votre force…
La Succube fouetta son élève. Tu doutes de ma force ??
Acceptant humblement les coups, elle répondait doucement.
J’en doutais. Une apparence physique dissimule bien la force réelle.
Sages paroles. Je dois reconnaître que je suis étonnée de voir une magicienne ici, d’où viens tu ?
Là n’est pas l’importance.
Soit. Ne t’avises plus de refaire ça. C’est bien compris ?
Très bien.
Alors je vais te laisser parler à Malkella. Reprenant son apparence originelle, la Gypsy sourit à Tomoyo. Excuses la si elle est dure, elle ne fait ça que pour ton bien.
Je comprends, et je l’en remercie. Cette sensation étrange ne la lâchait pas…Elle était toujours aussi décontenancée devant la magnifique Gypsy… Excusez mon impertinence, et je me doute que vous êtes très occupée. Mais je voudrais devenir votre élève particulière…
La professeur sourit. En effet, je suis occupée ; mais je peux toujours trouver une petite place pour t’apprendre quelques trucs ! J’ai d’ailleurs cru comprendre que tu étais super douée !!
Je me débrouille, en effet.
Alors rendez vous demain à la sortie du cours, pour une première séance !

Et les deux jeunes femmes sortirent de la salle de classe, le sourire aux lèvres. C’est ainsi que tous les soirs, elles se rejoignirent dans une salle de classe, l’aînée enseignant les principes les plus poussés de l’art de la Danse. Aussi, à force de travail et d’assiduité, Tomoyo devenait de plus en plus douée, et surpassait largement les autres élèves de sa promotion. En à peine un mois, les deux jeunes femmes avaient passés tant d’heures ensemble… L’Elfe portait sa professeur en estime de plus en plus haute, jusqu’à même celle d’une véritable Déesse ; comment expliquer la perfection de son être et son art si elle n’en était pas une ?

Au cours de ses heures, Tomoyo était de plus en plus gênée : ce qu’elle avait ressenti à leur première rencontre n’avait pas faibli, au contraire cela empirait. Chaque fois que la jeune femme voyait sa Maîtresse, elle se sentait euphorique, elle rayonnait de joie, comme si sa simple fréquentation suffisait à la combler. C’était donc ça, l’amour… ?


Super !! Tu deviens de plus en plus forte !! C’est quasiment parfait, je n’aurai bientôt plus rien à t’apprendre.
Je vous remercie, Déesse. Je suis très honorée de pouvoir travailler autant avec vous !
Demain sera notre dernier cours ensemble, tu n’en auras plus besoin après ; tu vas pouvoir passer le Test de fin d’études.
Le sourire disparut du visage de l’Elfe. Je ne vais plus vous voir…. ?
Si mais plus rarement, tu seras bientôt professeur, comme moi !
Les doigts de Tomoyo se crispèrent, comme si elle ne pouvait plus bouger ; et elle était atteinte de tremblements croissants. Je…C’est pas possible…. Déesse…
Roh, sois pas aussi triste, tu vas me faire pleurer ! J’ai été très contente d’être avec toi.
Mais, Déesse…
Voui ?
Je pourrai rien faire sans vous…
Et pourquoi ça ? Tu es parfaite ! Tu feras tout ce que tu voudras !
Je…Sans vous… J’en aurai pas la force… Votre splendeur m’encourageait à me lever le matin dans l’espoir de vous voir, votre beauté me faisait tenir toute la journée en l’attente de notre entrevue, votre charme me donnait la force de retourner des montagnes….. Je vous aime, Déesse…
Voyant son élève au bord des larmes, Malkella la prit dans ses bras. Allez, allez… C’est fini… Pourquoi tu ne m’as rien dit… ? Tu voulais des cours juste pour être avec moi.. ?
Je… Non ! C’est…en partie… Je voulais travailler aussi…
La Gypsy lui sourit. Tu sais que tu es mignonne quand tu fais cette tête ? Comme elle baissait la tête, Malkella la lui fit relever. Ne baisses pas les yeux si tu penses ce que tu m’as dit.
Je… Tomoyo déposa doucement ses lèvres sur celles de sa professeur, en fermant les yeux. Désolée… C’est plus fort que moi… Je suis prête à en subir les conséquences…
Ayant compris qu’elle parlait d’une punition, la Gypsy posa sur son élève ses yeux animés d’une tendresse sans bornes. Sans autre explication, elle l’embrassa à son tour. Cela te convient comme punition ??

Ainsi commença une histoire d’amour tendre et passionnée, entre deux femmes aussi talentueuses et magnifiques l’une que l’autre. En passant du temps dans les bras de sa Déesse, -rien que le fait de l’appeler comme ça était contradictoire avec ses origines Elfes- Tomoyo se sentait de plus en plus Humaine, et s’épanouissait au fil du temps. Portée par son amour, elle réussit son test avec brio ; frôlant même le record instauré quelques années auparavant par Malkella. Leur histoire était la plus belle qu’elles avaient jamais vécue, marquée par la tendresse et l’affection qu’elles se portaient…

Un jour, pendant qu’elles passaient une après midi de repos dans les plaines verdoyantes de Prontera, Tanya voulut faire un cadeau d’une valeur inestimable à la future femme de son hôte, sans en préciser la nature. Aussitôt, Tomoyo perdit le contrôle d’elle même, comme si elle était habitée par une autre personne… une Succube cohabitait avec elle… Depuis qu’elle avait connu Malkella, c’est ce qu’elle avait souhaité le plus ; mis à part un baiser de son amour. Peu à peu, la jeune Elfe apprit à connaître la créature qui utilisait son corps comme réceptacle. Les premiers temps furent assez durs, la Succube voulant prendre totalement le contrôle de la jeune femme ; provoquant presque sa mort. Mais après quelques jours, leur cohabitation s’apaisa, et le dialogue prit place à l’affrontement. Aussi, Tomoyo découvrit que sa Succube se nommait Yohko, et qu’elle était l’amante de Tanya. Et elles vécurent ainsi, heureuses, allant jusqu’à se marier ; alors que Malkella ignorait tout de sa femme…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-ragnarok-rp.forumactif.fr
 
BG Tomoyo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Simple Human ~ Tomoyo[validée]
» Dévaliser la cuisine de Bowser [ PV Tomoyo, Sakura, Link ]
» L'atelier de Tomoyo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ragnarok Online RP :: Création RP :: Background RP-
Sauter vers: